Les jours s'écoulent. J'en apprécie chaque minute. J'aime cet isolement, j'aime la beauté de ce désert. J'ai toujours eu l'impression que la vie ne donne rien sans rien et que tout a un coût. Je savoure d'autant plus la magie de ces instants. Si maintenant vous arriviez à mon camp, vous me trouveriez avec un sourire de contentement. Vous m'interrogeriez très certainement sur le pourquoi de mon bonheur... Je répondrais alors : " Je suis au bon endroit, au bon moment, c'est tout, je le sens, je le sais." Mon coeur respire la terre. Sarah MARQUIS. Sauvage par nature.

 

Voilà, c'est fini. Quoi qu'on fasse, le temps nous dépasse toujours, il gagne la partie. Inéluctablement. Qu'on choisisse la lenteur ou la vitesse, qu'on profite de l'instant présent ou qu'on se presse, quoi qu'on fasse, on est toujours dépendant du temps.

Bilan de ma randonnée:

Tout d'abord, je voudrais revenir sur les aspects techniques.

-La tente, ma Lighten Ferrino 2. Vraiment top. Très facile à monter et démonter. Très grande pour moi, Samba et notre barda. J'émets des doutes sur la possibilité de dormir à deux car il n'y aura pas assez de place pour les sacs. J'ai pu vérifier son étanchéité. Vraiment un excellent rapport qualité prix.
-Mon sac à dos Trekking easyfit Forclaz 60 Litres de Décathlon : au top. Grand : j'ai pu tout mettre à l'intérieur, ce qui est vraiment pratique. Poches nombreuses, colori au top et surtout un confort qui s'est confirmé jour après jour. Il ne m'a jamais trahie. J'en suis pleinement satisfaite.
-le matelas Trek Forclaz air rouge de Décathlon : rien à dire. Se gonfle en une minute, ne s'est jamais dégonflé pendant la nuit, et se dégonfle et se range très facilement.
-Le sac de couchage millet Baikal 750 : nickel. Je n'ai jamais eu froid dedans. Il est vraiment pratique, léger. Un peu difficile à ranger dans son sac le matin.
-Le sac de bât approach bag de ruffwear : Samba l'a adopté immédiatement. Il est vraiment de bonne qualité. La prochaine fois, je teste la version waterproof !

- Côté vêtements, j'ai surtout apprécié le Tshirt Merino de Decathlon. Le confort est vraiment appréciable, on ne sent pas l'humidité en marchant, c'est top.

 

Mes conseils de lectures, mes sources d'inspiration:

Le premier livre qui m'a donné envie de marcher seule, probablement le plus abouti, le plus fort, le plus beau : Wild de Cherryl STRAYED. L'histoire de son voyage sur le PCT ( Pacific Crest Trail ). Un récit boulversant. Je crois qu'à mon âge, avec trois enfants, il me sera difficile de réaliser le même parcours, mais j'avoue que j'en ai très envie.

Ensuite, les livres de Sylvain TESSON, et notamment Sur les chemins noirs, un récit intime très sincère, très profond qui mèle l'aventure sur les chemins les plus reculés de notre beau pays et l'introspection sans concessions d'un homme face à ses démons.

Les livres de Sarah MARQUIS, une aventurière Suisse qui a vécu des voyages incroyables, une femme forte et sauvage.

Pour terminer, et même s'il a forcément vieilli, Voyage avec un âne dans les Cevennes de Robert Louis STEVENSON. Sans lui, le GR 70 n'existerait probablement pas.

Un autre livre qui m'a inspiré, Into the wild de John Krakauer, je n'ai jamais vu le film mais j'ai adoré le livre, malgré la tristesse qui plâne tout le long du livre.

J'ai beaucoup lu le topo-guide du GR70 et utilisé la carte IGN pour me repérer. Encore une fois, même si le GR70 est vraiment très bien balisé, le guide et la carte me semblent indispensables.

Pour terminer, je voudrais remercier ceux qui m'ont permis de réaliser ce projet: Ma famille, mon mari, mes enfants, mes parents. Mes amies, Amandine B., la première a qui j'ai parlé de ce projet, Amandine encore, qui m'a accompagné au départ du chemin, Aurélie qui m'a offert un road book précieux, et tous les autres qui ont été dans mes pensées.

Je crois, définitivement, que la vie est trop courte et trop précieuse pour se priver de ce qui nous est essentiel. Chacun à sa mesure, chacun à sa façon.

Merci à ceux qui ont pris le temps de me lire, je ne suis ni Hemingway ni Giono. Mais j'ai vécu cette petite aventure comme quelque chose d'extraordinaire. Elle s'est révélée à l'image de ce que j'avais idéalisé. Je n'ai pas une seconde été fatiguée, déçue ou en colère. J'ai aimé chaque seconde de ces six journées et nuits. J'ai pris cette aventure comme un cadeau que je me faisais à moi-même. Un cadeau égoïste et précieux.

 

Adésias...

 

IMG_20170530_154834